Fast Food et video calorique

(garantie sans Omega3)

Panavision et la NASA présentent une caméra digitale 70mm.

Ce n’était pas vraiment un secret, on savait que Panavision travaillait avec la NASA sur une technologie de capteur destinée aux équipement audiovisuels. Au International Film Festival of the Art of Cinematography (CAMERIMAGE 2012) en Pologne, Panavision a donc dévoilé son nouveau prototype de caméra. Cette dernière rejoint donc la famille grandissante des caméras digitales, déjà composée de Arri, Sony et R3D. Il ne manquait plus que cet acteur historique du monde des caméras pour compléter la photo de famille. Alors que certains enterraient déjà la marque Panavision, voici un beau coup de théâtre de la part du constructeur.

Côté spécifications techniques, on sait que le capteur de la caméra est un 70mm, doté d’un mode crop pour les objectifs 42mm et Super 35mm. Elle devrait ressembler à l’Alexa, avec un boîtier en titanium, et permettrait d’enregistrer en DNxHD, ProRes sur des SSD rackable dans un enregistreur interne. La possibilité d’avoir du 4K ou du RAW en interne n’est pas encore officielle mais fort probable. Panavision pourrait aussi avoir développé son propre codec pour gérer des rushes en RAW. Le capteur développé par conjointement par Panavision et la NASA permet l’utilisation d’un Global Shutter et de produire une image RAW en 12bit avec une dynamique de 120db soit plus de 13 stops (!).

Il faudra donc attendre un peu plus pour voir ce que cette bête a dans le ventre. Mais c’est un nouvel acteur qui vient se rajouter dans la course aux équipements. À noter que cette caméra, même si elle semble se destiner au marché de la fiction, est destinée à l’origine à une utilisation industrielle. Ses caractéristiques semblent être prometteuses, mais comme toujours il faudra attendre de voir ce qu’elle vaudra sur le terrain et sur quelle part de marché celle-ci viendra se placer.