Fast Food et video calorique

(garantie sans Omega3)

Des GoPro et des Objectifs

On vit quand même une époque formidable. Les papes renoncent à leur charge, le cheval devient du bœuf (ou vice-versa), les renards bouffent les bébés et le Harlem Shake. Vous l’aurez compris nous ne sommes pas au bout de nos surprises et ce qu’il y a de passionnant c’est que ce foisonnement d’idées farfelues semblent aussi toucher le monde audiovisuel puisqu’aujourd’hui je vais vous parler de mettre des objectifs sur des GoPro HERO 3.

Je passe volontairement sur l’intérêt de l’affaire pour que vous ayez un aperçu de la chose. View Factor semble avoir conçu un boîtier muni d’un processeur capable d’accueillir une GoPro de troisième génération, d’en désactiver la fonction d’exposition automatique, et d’y adjoindre un objectif à monture C à contrôle électronique. Le tout permettrait donc d’obtenir un rendu proche du cinéma à l’aide de ce petit boîtier dont la version « Black » permet de filmer jusqu’en 4K à 12ips. La conception de ce boîtier semble tellement ardue que View Factor ne le destine pas à la vente mais plutôt à la location, et uniquement chez Radiant Images aux USA. (Je voyais déjà vos yeux pétiller de gourmandise. Désolé mais c’est comme ça. )

Maintenant que tout ceci est posé, on peut se poser la question de l’utilité d’un tel « accessoire ». Si bien entendu l’encombrement d’une GoPro est tel qu’elle présente un avantage indéniable face à tout le reste du marche, même DSLR, il n’empêche que l’histoire ne parle pas de la gestion de la chaleur du boîtier, ni si ce dernier présentera un écran externe, plutôt utile pour effectuer des réglages rapidement quand on utilise un objectif. Clairement destiné à une utilisation dans des situations extrêmes (carrosseries de véhicules, recoins inaccessibles, discrétion exigée), l’utilisation d’un objectif permettra en plus de personnaliser légèrement l’esthétique d’une image GoPro. Cependant il est plutôt compliqué de trouver des objectifs C de bonne qualité qui puissent satisfaire réellement des besoins cinématographiques. La plupart d’entre eux étant particulièrement sensibles aux aberrations chromatiques et optiques et étant dotés d’une faible résolution pour une exploitation vidéo. À priori lors de la location, des objectifs seront proposés dans le package, ce qui, à mon avis risque d’élever la note de frais lors de votre location. Réduisant de fait l’intérêt de la GoPro : un faible prix et un encombrement minimum pour une qualité d’image satisfaisante. Si on augmente les frais de location de ces boîtiers, reste à voir à quel point il n’est pas plus intéressant de louer un DSLR, une Blackmagic, ou et surtout une KineRaw Mini pour une qualité d’image supérieure, des frais de location similaires ou moindres, et une modularité tout aussi intéressante.

Une affaire à suivre donc.

category: