Fast Food et video calorique

(garantie sans Omega3)

Atomos Samurai Blade, le nouveau combo Moniteur / recorder 5″ 1280×720

Atomos a été un des premiers acteurs à proposer des solution combo moniteurs / recorders compacts à destination principalement des DSLR. For du succès de son Ninja et de son Samurai, la compagnie a annoncé à l’occasion toujours du NAB 2013, son dernier né, le Samurai Blade.

Développé pour correspondre parfaitement à n’importe quel type de camera, et à n’importe quel système de montage non linéaire, le Samurai Blade veut rassurer sur sa grande versatilité. Preuve en est que le moniteur a été repensé pour consommer le moins possible d’énergie niveau batterie, tout en conservant une image riche et profonde. Comme d’habitude l’enregistrement se fera soit sur des disques SSD 2.5″ ou des disques durs de même format. Niveau Codec on retrouve l’Apple ProRes et l’Avid DNxHD assurant ainsi une parfaite compatibilité avec Final Cut ou Media Composer, mais aussi la possibilité d’enregistrer un flux non compressé jusqu’à 10-bit en 4:2:2. Enfin le Samurai Blade sera équipé du dernier AtomOS 5 qui en plus de concentrer toutes les très pratiques trouvailles logicielles des dernières versions, permettra de supporter les couches alpha, et de présenter des fonctions développées des instruments de mesures (Full Wave Form RGB, Luma Parade, Vector Scope with Zoom).

De plus, le Samurai Blade se targue de fonctions avancées de synchronisation entre caméra. Ainsi le timecode affiché sur le Samurai sera parfaitement identique à celui vu par le cadreur. De même un témoin lumineux permettra d’avertir le cadreur ou l’opérateur lorsque l’un des deux partenaires lance la capture. Le monitoring Audio est assuré par une synchronisation parfaite des signaux, pour un contrôle des plus pointus. Enfin, le temps de latence entre le Samurai Blade et la caméra devrait être minime. Ainsi en mode de pilotage à distance (Deck), on devrait être assuré que la caméra ne met pas plusieurs secondes avant de s’arrêter après avoir appuyé sur la touche stop. Tous ces détails qui n’ont l’air de rien dit comme ça, mais qui ont leur importance sur un plateau. Bien évidemment nous retrouvons la plupart des instruments de mesures dont je vous ai parlé auparavant, ainsi que le peaking, les zebra, le False Colour. Et petite cerise sur le gâteau, l’Atomos Samurai Blade prend en charge les S-log et C-log.

Enfin, le combo propose des fonctions de montage, comme des ajustements de coupes, ou un système de mots clefs permettant de noter la prise comme Favorite ou rejetée, et de les condenser dans un dossier projet, ce qui devrait accélérer le travail de post-production par la suite. De quoi arrêter les sueurs froides lors de l’arrivée du paquet monumental de feuilles de scripts indéchiffrables.

Si le Samurai Blade propose de nombreuses fonctionnalités alléchantes, rien ne confirme, ni infirme la prise en charge des signaux UHD par le recorder. Gageons que non. Les produits Atomos ont toujours été des compagnons de route accessible et précieux. On voit que les défauts que l’on pouvait lui reprocher ont été corrigés. De ce côté là, on peut donc dire que ce nouveau produit a de quoi satisfaire bons nombres de vidéastes exigeants. Cependant, tant que cette inconnue de la prise en charge d’un enregistrement UHD restera, impossible de savoir si l’investissement tiendra dans la durée.

Ce boîtier devrait être disponible dès le mois de mai au prix de 1295$.